Le secret pour durer en couple avec un enfant porteur de handicap

Ils sont mariés depuis 10,15,30 ans et même plus. Ils ont construit une vie autour de leur enfant en situation de handicap, et ils ont duré quand bien d’autres couples se sont brisés autour d’eux. Pour certains c’est admirable, pour d’autres c’est de l’amour, et pour d’autres encore c’est un mystère. Alors posons des mots sur ce mystère.

Le handicap rapproche davantage qu’il ne sépare

Le handicap d’un enfant agit comme un moteur dopé à l’adrénaline de la complicité et de la solidarité. « Sans le handicap de notre fils, nous serions peut-être séparés aujourd’hui » vous dirait Sophie, 63 ans. Le sentiment d’avoir un ennemi commun, le handicap et sa gestion, façonne un lien incroyablement fort entre le père et la mère.

Là où il y a de l’amour dans les couples ordinaires, il y a de l’amour et de la responsabilité dans celui où le handicap a fait sa place. C’est comme un accélérateur de particules. Le stress et l’angoisse sont décuplés. Mais les sentiments, l’envie de reconnaitre l’autre, de l’aider, de le soutenir, le sont aussi.

Vaincre les déséquilibres dans le couple

La naissance d’un enfant ayant un handicap provoque à coup sûr un déséquilibre dans le couple. L’un des conjoints sacrifiera probablement sa carrière. L’un des conjoints sacrifiera probablement aussi ses passions et même tout son temps ! Ce manque d’équilibre peut provoquer un sentiment d’abandon et d’injustice qui va épuiser le couple rapidement.

Le secret est dans l’ajustement de l’un avec l’autre. C’est savoir regarder avec empathie l’effort de l’autre pour compenser ses efforts, reconnaître ses sacrifices ou soutenir son quotidien. Il faut absolument dépasser le « tu ne travailles pas donc tu as plus de temps pour notre fille ! ». Il faut triompher du jugement qui consiste à dire « c’est moi qui fait vivre la maison car je suis le seul à travailler ». Ces écueils sont les défis que la vie sème pour tester la longévité des couples.

Le handicap combat aussi certaines failles du couple

Bien des couples se séparent pour des problèmes de jalousie, de possessivité ou de stress. Ces états émotionnels sont parfois balayés d’un revers de main par le handicap d’un enfant. On n’a plus le temps d’être jaloux ou de s’inquiéter d’une soirée arrosée. L’échelle de ce qui est important est immédiatement réévaluée en comparaison du handicap de l’enfant.

« Ma carrière est devenue inintéressante » estime Jean-Philippe. On prend vite de la hauteur de vue, et cette hauteur de vue est un échelon supplémentaire qui façonne un couple sur la durée. Le couple est au-dessus des lois de la gravité terrestre en matière de disputes communes et banales.

Le secret de cette longévité est à la fois si simple et si complexe à décrire. Mais la recette tient dans ces 3 mots : hauteur de vue. En voyant la vie de loin, on se façonne un cocon familial solide et entrainé à l’adversité, et ce n’est pas une crise de jalousie qui peut enrayer cette superbe machine à aimer l’autre au quotidien.

X